Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Le oui de Jean-Pierre Ferland au Petit Roy

Jean-Pierre Ferland l’avoue, il lui a fallu être fortement convaincu afin d’accepter qu’une quarantaine de ses chansons servent à la comédie musicale Le Petit Roy, qui sera le spectacle clé du 29e Festival Juste pour rire de l’été prochain.

«Mais j’aime beaucoup Serge Postigo et je lui fais entièrement confiance», confie en entrevue l’auteur-compositeur vedette.

Rappelons que cette comédie musicale n’est pas une reprise des chansons de Jean-Pierre Ferland. Mais certaines d’entre elles serviront à appuyer les scènes.

«Je ne sais pas vraiment ce qu’ils vont en faire. C’est difficile de me prononcer. Ce sont des comédiens qui vont chanter. Enfin, je vais voir, mais j’admire le travail de Serge Postigo donc, j’ai confiance du résultat. Mais j’ai longtemps hésité, sauf que lorsque Postigo est entré dans le portrait, j’ai dit oui. Tout ce que je souhaite c’est que mes chansons tiennent le coup afin que le spectacle soit un succès», précise en entrevue au Journal de Montréal, l’unique Jean-Pierre Ferland, en direct de sa terre de Saint-Norbert.

SECONDE VIE...

Il se dit flatté et heureux que ses chansons aient une seconde vie.

«C’est tout de même flatteur que mon travail profite ainsi d’une seconde vie. Je ne suis pas cave, je sais que j’ai fait de belles chansons. Mais surtout, je me rappelle que j’ai soigné chaque mot, chaque musique et je n’ai jamais eu peur de participer à l’évolution des modes», dit-il. Jean-Pierre Ferland est un homme heureux à 76 ans.

Il vient d’écrire une chanson pour Céline Dion; plusieurs chanteuses le réclament à nouveau comme auteur. La retraite, c’est sans doute pour demain.

«En tout cas, j’ai tellement eu d’hommages ces dernières années que c’est gênant. Ça prend du courage pour accepter tant d’émotions. Mais j’apprécie chaque moment. J’aime ma terre, j’aime me réfugier en Floride quand je suis plus fatigué, mais j’ai encore une possibilité de récupération extraordinaire. Donc mes petits bobos sont vite soignés», raconte, avec la voix d’un petit gars heureux, notre fameux Jean-Pierre.

Il travaille toujours à sa propre comédie musicale Madame Simpson (titre provisoire) qu’il espère livrer à l’été 2011.

«Ce fut très difficile pour moi de me replonger dans un projet de comédie musicale avec l’échec du spectacle Gala que j’avais subi. Ce fut très difficile. Personne n’aime vivre l’échec. Il m’a fallu trouver le courage d’en écrire un autre.»

L’AMOUR ET LES POLITICIENS

Et l’amour M. Ferland?

«Je suis venu au monde pour l’amour. Actuellement, il n’est pas présent dans ma vie. Mais ça me repose, car comme je l’ai écrit, l’amour c’est d’l’ouvrage, ben d’l’ouvrage», avoue-t-il, en riant. Enfin, il surveille aussi nos hommes politiques et nos leaders et se dit fort déçu.

«Ce n’est pas très édifiant en ce moment. Au lieu de s’occuper des vraies affaires, nos hommes politiques et nos gens de grande valeur se chicanent, s’insultent. Ça ne nous fait pas avancer très loin et je trouve cela bien triste», conclut Le Petit Roy.

Le spectacle Le Petit Roy: les billets sont en vente aujourd’hui.

Cette comédie musicale sera un véritable plongeon dans l’univers de l’oeuvre de Jean-Pierre Ferland.

Serge Postigo... Le Petit Roy qui a l'appui de Jean-Pierre Ferland

Serge Postigo parle avec admiration et respect de Jean- Pierre Ferland.

Il se rappelle cette journée passée sur la terre de l’auteur-compositeur vedette où ils ont décortiqué ensemble le livret de 127 pages de la comédie musicale écrite par Robert Marien et Benoît L’Herbien, Le Petit Roy.

C’est alors que Jean-Pierre a donné son accord à ce projet fort ambitieux.

Serge Postigo, qui signera la mise en scène et a hérité du rôle principal, ne cache pas sa fierté et son excitation face à cet énorme défi.

«C’est extrêmement stimulant et très enivrant. Mais, j’aborde cela avec beaucoup d’humilité et de respect. Ça fait déjà un an que le projet a pris vie, signé par Robert Marien et Benoît L’Herbier, deux hommes qui m’ont fait aussi confiance.»

Le metteur en scène veut tout de suite donner l’heure juste aux spectateurs à venir.

«Le Petit Roy n’est pas un spectacle hommage à Jean-Pierre Ferland. Ce n’est pas non plus un show nostalgique encore moins un karaoké. Les extraits des chansons de Jean-Pierre, une quarantaine de son oeuvre, viendront appuyer les scènes. On ne veut pas se réapproprier les pièces musicales de Jean-Pierre ni les imiter», explique Serge Postigo.

L’excellente Geneviève Jodoin, dont on peut admirer le talent à l’émission musicale Belle et Bum, hérite du rôle principal féminin en compagnie de Stéphan Côté, vedette de L’Auberge du chien noir de Normand Lévesque, que les téléspectateurs ont connu au Musée Eden, et Roger Larue, qui a participé à deux spectacles musicaux, L’homme de la Mancha et Les Rescapés.

«Jai préféré pour ce spectacle prendre des acteurs qui savaient chanter», précise le metteur en scène qui travaille à ce projet depuis déjà des mois.

LA MUSIQUE QUI VA DROIT AU COEUR

Le Petit Roy racontera l’histoire de J.P. Roy, qui retrouve sa liberté après avoir passé les vingt dernières années en prison.

On refera alors la route de sa vie. Sous nos yeux, Le Petit Roy se souviendra en musique et en chansons de toutes ces années.

Lorsqu’on demande à Serge Postigo comment il explique les nombreux succès des comédies musicales, il répond avec son coeur et sa passion.

«C’est le genre de spectacle qui nous transporte; la musique se rend en nous dans un endroit de l’humain que seuls les mots ne peuvent atteindre.»

Il se revoit alors raconter le spectacle, scène par scène, à Jean-Pierre Ferland, pendant plus de trois heures.

«Il m’a écouté et fut d’une gentillesse incroyable. Après, on a bu et mangé ensemble tout en admirant sa terre et ses chevaux. C’est un moment mémorable pour moi et qu’il ait été présenté à la conférence de presse cette semaine est un gage de solidarité incroyable», déclare Serge Postigo, avec respect.

ÊTRE À LA HAUTEUR

À cela, répond Jean-Pierre Ferland ceci: «le talent, ce n’est pas donné à tout le monde. Or, lorsque je vois un beau groupe de jeunes comédiens et chanteurs talentueux vouloir travailler avec mon oeuvre musicale, je me dis que tout ce que je peux espérer, c’est que mes chansons soient à la hauteur».

Enfin, Serge Postigo sait que Jean- Pierre Ferland lui a confié un beau trésor.

«C’est quelque chose de gigantesque pour moi, voire même titanesque. Si nous travaillons fort et bien, ce spectacle peut être porté très loin et nous amener aussi très loin. Recevoir le go de Jean-Pierre est une première grande motivation», conclut le metteur en scène vedette.

À noter que Robert Marien devait être au point de départ Le Petit Roy, mais il a dû choisir entre ce rôle et celui de la comédie du bonheur dans lequel il est la vedette et qui sera aussi actif l’été prochain.

Mais Serge Postigo était fier de savoir que les deux auteurs avaient aussi songé à lui en écrivant le livret.

Source: Canoe - Auteur: Michelle Coudé-Lord
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.