Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Serge Postigo nous parle du film DUO

C’est sous la houlette du cinéaste Richard Ciupka (La Mystérieuse mademoiselle C.) que Serge Postigo incarne un rockeur au cœur tendre dans le film DUO, la comédie romantique de l’été, en salle au Québec dès ce vendredi 16 juin. Accompagné de la comédienne Annick Lemay et de l’humoriste François Massicotte qui fait ici ses premiers pas au cinéma, Serge Postigo incarne avec beaucoup d’aplomb cette vedette en sabbatique qui espère un jour pouvoir remonter sur les planches. Pour souligner la sortie du film, le comédien a bien voulu nous parler de son expérience de tournage et de son métier d’acteur.

DUO met en vedette la pétillante Annick Lemay dans la peau de Pascale, une agente d’artiste pratiquement à la rue après avoir perdu son plus gros client au profit de son rival, Jules Simard (François Massicotte). C’est alors qu’elle décide de se rendre à Charlevoix, dans un petit festival de chanson en mal de financement, pour courtiser Francis Roy (Serge Postigo), une rock star victime d’angoisse, incapable de monter sur scène depuis plus d’un an. Si elle voit dans l’ex-chanteur sa planche de salut et espère le faire signer avec elle, les déboires seront inévitables puisque son féroce compétiteur Jules Simard a semble-t-il les mêmes visées et peut-être même plus encore…

D’emblée, Serge Postigo décrit son personnage ainsi : « Francis, le succès est venu à lui un peu malgré lui et il s’est laissé embarquer par le personnage qu’on lui a collé. Il est devenu une rock star. Mais, un moment donné, il s’est mis à croire en l’image que les gens lui renvoyaient de lui et c’est cette pression qui a créé chez lui un petit déséquilibre et là, il a fait, « un instant, je ne suis plus capable de faire ça » et il s’est retiré du métier. »

Lors de son audition, le comédien avait peu le physique de l’emploi. Il estime que les producteurs et le réalisateur ont dû faire preuve de vision pour déceler en lui la rock star qu’il allait finalement incarner dans DUO : « J’avais l’air de tout sauf une rock star quand j’ai passé l’audition. J’étais chauve comme un genou, je faisais Irma Vep alors j’étais rasé au rasoir. Si on regarde le film, j’ai les cheveux longs, les yeux verts, un teint basané. Alors ils ont vraiment fait preuve d’une grande imagination à mon égard. »

Puis, voici ce que le comédien répond lorsqu’on lui demande ce qui l’a attiré au premier abord dans le scénario du film : « On n’en voit pas souvent des films comme ça ici, qui sont rafraîchissants et sans prétention, qui sont juste là pour divertir et raconter une histoire à travers ça. Alors, ça je trouvais ça intéressant. Le personnage également, car je n’avais jamais abordé un personnage de ce type là. Il y a aussi les gens avec qui j’allais faire le film. C’était assez pour moi. »

Si son personnage doit faire un choix entre deux agents d’artiste dans DUO, des décisions difficiles ont aussi jalonné le parcours du comédien : « Mon métier est une question de choix, ce n’est que ça. Généralement, le cœur et la raison balance dans le même sens, mais il est parfois difficile de dire non à quelqu’un qu’on aime bien. Je me rappelle, à l’époque, on m’avait proposé un téléroman qui s’appelait 4 et demi et la même journée, on m’avait proposé autre chose. Il a fallu que je fasse un choix et mon cœur a penché vers 4 et demi. C’est souvent le lot de notre métier, on n’a rien à faire pendant 3 mois et après, plusieurs propositions arrivent en même temps et là on a un choix à faire. »

DUO prend place dans la belle région de Charlevoix. Dans son film, le réalisateur Richard Ciupka laisse une grande place aux paysages imposants de cet endroit. Pourtant, les conditions de tournage n’ont pas été idéales, des intempéries forçant l’équipe à s’adapter continuellement. Le comédien explique : « On a eu à composer beaucoup avec la lumière et le soleil. Ça c’est une chose, mais là j’ai vu des gens qui ont dû travailler avec la marée. Alors des fois on commençait la scène, on avait les pieds dans l’eau puis on finissait de tourner la scène et l’eau était un kilomètre plus loin. J’ai vu la marée emporter de l’équipement. »

Par ailleurs, l’accueil chaleureux que les habitants de Charlevoix ont réservé à l’équipe a contribué à rendre le tournage intéressant. « Souvent on rencontre cela, même à Québec, on voit une différence d’avec Montréal. Pas que les gens de Montréal ne sont pas bien, mais ici, on n’a pas peur de l’autre. Dans Charlevoix, les gens n’ont pas peur de l’inconnu et quand je dis inconnu, c’est dans le sens de l’homme inconnu. D’emblée, tu dois être un bon gars. Alors, à cause de cette ouverture là, ça a vraiment été un énorme bonheur de travailler là. Pour ma part, je l’ai toujours dit, si je n’étais pas comédien, j’habiterais Québec. Mais disons que pour faire mon métier, même si je fais beaucoup de théâtre, ça se passe principalement à Montréal. »

DUO nous permet à nouveau d’entendre la voix de Serge Postigo, lui qui a fait quelques comédies musicales au cours de sa carrière et qui avoue candidement aimer pousser la chansonnette à la maison, en compagnie de son amoureuse. Voilà pourquoi on lui a demandé si la chanson serait une avenue qu’il aimerait emprunter éventuellement : « J’ai beaucoup de respect pour les gens qui ont beaucoup travaillé pour devenir chanteur, qui ont voué leur vie à ça, assez pour ne pas me prétendre chanteur. Être un acteur qui chante c’est une chose, mais être chanteur c’est un autre métier. Peut-être qu’un jour, ce serait quelque chose que j’aimerais faire, mais quand j’aurai quelque chose à dire à travers ça. Chanter pour chanter ne m’intéresse pas. »

Finalement, voici ce que le comédien aimerait dire au public qui pense peut-être aller voir DUO cet été au cinéma : « Après une journée de travail, on arrive à la maison, on se met les pieds sur le balcon et on s’ouvre une bière. Le sentiment que la première gorgée procure, c’est ça DUO. Ce n’est pas un grand vin, ce n’est pas un plat compliqué, ce n’est pas un drink exotique, c’est une belle grande gorgée de bière rafraîchissante après une journée de travail! C’est juste quelque chose de divertissant, qui fait du bien, où on sourit. Ça fait du bien d’avoir des films comme ça. Un cinéma riche, c’est un cinéma diversifié. Je crois que DUO remplit une brèche qui n’était pas exploitée jusqu'à maintenant. C’est un film d’été qui va faire du bien. »


Source: Cinema.ca - Auteur: Stéphanie Nolin
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.