Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Le Petit Roy: Hommage Musical à l'Oeuvre de Ferland

À une lettre près, cela aurait pu être une comédie musicale sur la vie de Jean-Pierre Ferland. Mais que nenni ! Le Petit Roy s'écrit bien avec un Y puisqu'il s'agit de l'histoire de Jean-Philippe Roy, le barman du Café des artistes.

C'est en regardant une autre comédie musicale que Benoit L’Herbier, initiateur et coauteur du spectacle, a eu l'idée du Roy, qui sera présenté à partir du 5 juillet au festival Juste pour Rire au Théâtre Saint Denis #1. «J'étais en déplacement à Toronto et j'ai vu Mamma Mia, la comédie musicale sur le groupe Abba. J'ai trouvé ça tout simplement brillant et je me suis demandé si l'on pouvait faire ce genre de spectacle au Québec. Très vite je me suis posé la question: sur quel chanteur? J'ai réfléchi, et honnêtement, cela a été dûr car il n'y en a pas beaucoup qui aient à la fois une oeuvre très riche et une certaine longévité. J'ai pensé à plusieurs chanteurs comme Robert Charlebois, et un jour j'ai ré-écouté Sing Sing de Jean-Pierre Ferland, et tout a découlé de cette chanson, comme par magie».

Cette illumination musicale remonte à six ans. Benoit L’Herbier contacte alors son ami Robert Marien, spécialiste des comédies musicales (Les Misérables, Notre-Dame de Paris), et tout deux se mettent à pied d'oeuvre. Au bout de deux ans de travail, ils osent aller voir maître Ferland en personne pour lui soumettre le projet. «C'était très impressionnant d'aller voir Jean-Pierre, mais il nous a mis à l'aise très vite et s'est montré très généreux avec nous. Il a compris qu'il ne s'agissait pas d'un hommage personnel mais bien d'un travail de création autour de son oeuvre. Il ne s'est pas mêlé de ce que nous voulions faire, nous avons donc continuer à travailler, avec sa bénédiction».

Le Petit Roy raconte l'histoire d'un homme, Jean-Philippe Roy, fraîchement sorti de prison qui se repasse le film de sa vie depuis ce soir où il commit l'irréparable, un meurtre qui le mit derrière les barreaux pour 20 ans. Son histoire d'amour avec Simone, interprétée par Geneviève Jodoin, est mise sur pause pendant vingt ans car comme le souligne avec humour le synopsis, quand on aime, on a toujours vingt ans. Pour incarner le Petit Roy: Serge Postigo qui signe par ailleurs la mise en scène.

Les classiques de Ferland sont évidemment à l'honneur: Le petit roi, Sing Sing, Quand on aime on a toujours vingt ans, Le chat du café des artistes, Une chance qu’on s’a… mais également quelques pièces moins connues. «Nous avons en majorité choisi les chansons les plus connues de Ferland, mais l'histoire imposait que l'on se serve aussi de tounes plus rares». Selon l'auteur du spectacle, les fans ne devraient pas être déçus, les chansons semblent en effet avoir été préservées. « À 95% ce sont les chansons dans leur version de base, parfois on a remplacé un Tu pour un Je, on a transformé un future en un conditionnel, mais les changements sont minimes ».

Tout comme Across the Universe, qui reprenait les chansons des Beatles et Je me voyais déjà, qui revisitait les mélodies d'Aznavour, Le Petit Roy joue la carte de la comédie musicale construite autour d'une discographie, fleurdelisée celle-là...

Le Petit Roy sera à l'affiche du Théâtre Saint-Denis 1 du 5 au 16 juillet

Source: Citeeze.com - Auteur: David Nathan
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.