Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Duo d'affaires... et de séduction

Nous sommes au théâtre Pointe-des-Cascades, à l'ouest de Montréal, sur une pointe de terre qui s'avance dans le canal des Soulanges. Près de 130 personnes, portant tuque et foulard, s'affairent sur un plateau de tournage. Portant un complet, François Massicotte a une allure de blanc-bec, alors que Gildor Roy arbore fièrement une «coupe Longueuil».

L'équipe, constituée de 70 figurants, tourne la comédie romantique Duo, réalisée par Richard Ciupka (Coyote, Le Dernier Souffle, Mademoiselle C). Anick Lemay y joue une agente d'artistes fauchée. Histoire de sauver sa carrière, elle se rend dans un festival de chanson, à Charlevoix, dans le but de convaincre une ancienne vedette rock (Serge Postigo) de reprendre du service. Un concurrent (Massicotte) a toutefois les mêmes intentions qu'elle...

«Mon personnage (Jules Simard) est baveux et confiant. Le genre de gars qui fait tout pour plaire, et qui a l'air d'un requin», indique Massicotte, qui joue son premier grand rôle au cinéma (voir son portrait, demain, dans nos pages Cinéma). Simard déplaît donc à Pascale. «Une fille pleine de failles et qui fait des bourdes. Un peu comme Bridget Jones», poursuit Anick Lemay.

«Ce rôle est mon premier cadeau de comédienne, souligne-t-elle. Je n'ai pas passé d'audition.» Il lui a été offert par les producteurs des Films Vision 4, Claude Veillet et Jacques Bonin, avec qui elle a travaillé dans Le Survenant. «Nous sommes fidèles aux gens avec qui nous travaillons», souligne Claude Veillet. Pour Duo, il refait équipe avec le tandem Sylvie Pilon et Sylvie Desrosiers, les scénaristes de Nez rouge.

Richard Ciupka est aussi un «fidèle» des Films Vision 4. Duo est toutefois la première comédie romantique qu'il réalise. «Un film qui fait sourire, qui fait plaisir et qui n'est pas prétentieux, dit-il. Les spectateurs passeront du bon temps... Il y a une intrigue secondaire entre le personnage de Gildor Roy, qui run le festival comme si c'était Cannes, et Julie McClemens, une miss subventions du fédéral.»

Stefie Shock signe la chanson de Duo. La version originale accompagnera le générique, alors que le personnage de Postigo l'interprétera à sa façon dans le film. «Francis Roy est une rock star, qui, en pleine gloire, a tout arrêté pour se retirer à Charlevoix. Il habite sur un bateau et mène une vie anonyme, précise Postigo. C'était intéressant d'aborder un personnage qui s'identifie beaucoup par l'extérieur. Le genre de gars qui a une attitude permanente.»

Sans le vouloir, son personnage sera la cause d'un duel d'affaires, mais aussi d'un duel de séduction...

Le tournage de Duo, terminé depuis mercredi dernier, s'est déroulé à Charlevoix et dans les environs de Montréal. «Nous avons filmé dans les Hautes-Gorges de la rivière Malbaie. C'est magnifique, souligne Ciupka. Les gens qui ne sont jamais allés ne croiront pas que ces images ont été tournées au Québec.»

Duo a été produit avec un budget de 4,5 millions de dollars. Claude Veillet et Jacques Bonin ont financé le film avec l'enveloppe à la performance à laquelle ils avaient droit. La distribution, prévue pour 2006, sera assurée par Christal Films.


Source: Cyberpresse.ca - Auteur: Émilie Côté
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.