Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Bégaudeau, Postigo et Cassel: le prof, le travesti et le truand

En février, on sort voir nos hommes sur scène avec Serge Postigo en travesti, et au cinéma avec François Bégaudeau, le prof, et Vincent Cassel en truand.

Serge Postigo - Homme à femme

Serge Postigo n'a jamais eu peur de relever des défis. Ma femme, c'est moi, de l'auteur Doug Wright (prix Pulitzer en 2004), en sera assurément un de taille. Il nous parle de cette aventure théâtrale.

Dans cette pièce, mise en scène par Jean-Guy Legault, l'acteur interprète pas moins de 37 rôles. Joint une semaine avant les répétitions, il nous explique en détail que raconte exactement Ma femme, c'est moi?

Il s'agit de la rencontre entre l'auteur Doug Wright et Charlotte von Mahlsdorf, un travesti ayant vécu dans le Berlin des années nazies et communistes. Doug Wright était fasciné par Charlotte et l'a interviewée pendant plusieurs années pour relater l'histoire de sa vie.

Qu'est-ce qui vous attirait dans cette pièce?

La personnalité multidimensionnelle de Charlotte. Elle est double: sexuellement, bien sûr, mais aussi idéologiquement. Était-elle une héroïne ou une espionne à la solde des nazis puis de la Stasi [NDLR: police secrète de l'ex- République démocratique allemande]?

Seul sur scène, 37 personnages à interpréter, n'est-ce pas s'en mettre beaucoup sur les épaules?

Ce n'est pas la quantité qui m'effraie, mais plutôt d'arriver à être juste pour rendre l'intériorité de Charlotte. Parce que c'est à travers son souvenir que sont présentés les autres personnages.

Du 3 au 28 février, au Théâtre du Rideau Vert


Source: Elle Québec - Auteur: Martin Bilodeau

Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.