Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Roberval a vibré au rythme d'Aurore

Le tsunami Aurore a frappé Roberval de plein fouet mercredi dernier, où le film était présenté en grande première «mondiale»

Stéphanie Lapointe, qui incarne Marie-Anne Caron, la mère d'Aurore, Serge Postigo, qui prête ses traits à son père Télesphore et la mignonne Marianne Fortier, qui joue Aurore, avaient fait le voyage à Roberval pour cette occasion spéciale.

Malheureusement, Hélène Bourgeois-Leclerc (la marâtre) et Rémy Girard (Oréus Mailhot, le juge de paix), n'ont pu nous rendre visite. Quant à Yves Jacques (le curé Leduc), il était en tournée à Paris où il tient la vedette d'une pièce de Robert Lepage.

En plus des membres de la distribution, les médias locaux et régionaux ont pu rencontrer le scénariste et réalisateur Luc Dionne et la productrice Denise Robert, lors d'un point de presse.

Avant que les vedettes n'accèdent au tapis rouge du Cinéma Chaplin, le président d'Alliance Atlantis Vivafilms Guy Gagnon a eu droit à celui que lui a déroulé la Ville. Lors d'un cocktail tenu à Place de la Traversée, on a rendu un vibrant hommage à ce fils de Roberval qui est devenu l'un des gros bonnets de l'industrie cinématographique au pays.

Au cours de la rencontre, il a reçu divers cadeaux dont un superbe crayon de bois des mains du maire Denis Lebel. Le souvenir a été fabriqué à partir d'une pièce de bois du couvent des Ursulines que l'on a prélevée à la suite de l'incendie. Plus d'une cinquantaine d'invités triés sur le volet y ont assisté. On avait également convié des amis d'enfance de Guy Gagnon. Une attention qui a profondément touché le principal intéressé.

Appelé à prendre la parole, M. Gagnon a rapidement démontré tout cet attachement au coin de pays qui l'a vu naître. Il a également paru très touché lorsqu'on lui a révélé que le Cinéma Chaplin allait porter le nom de «Théâtre Diana» pendant la saison estivale. On sait que l'ancien complexe cinématographique a appartenu à son père J-Hylas Gagnon.

Celui qui a passé une bonne partie de sa jeunesse dans ce cinéma a souligné que c'est pour souligner le 150e anniversaire de sa ville natale qu'il a tenu à y projeter «Aurore», avant le reste de la province. On sait que la sortie officielle en salles est prévue le 8 juillet seulement. La grande première montréalaise, quant à elle, avait lieu le 27 juin à la Place des arts de Montréal.

Une fois les discours et hommages terminés, vers 18 h 15, le parterre d'invités s'est déplacé en direction du centre-ville, où étaient massés plusieurs centaines de fans et curieux. Les vedettes du jour sont arrivées à bord d'un tramway en plein cœur du Jardin des Ursulines, situé face au Cinéma Chaplin.

Les vedettes ont été, bien entendu, les plus en demande. Pendant quelques minutes, elles ont pu converser avec le public et signer des autographes. Par la suite, les chanceux qui avaient en main l'un des rares laissez-passer ont assisté à l'avant-première dans la salle principale du cinéma. Les journalistes, encore plus chanceux, avaient eu droit à leur projection privée la veille.

Une fois la projection débutée, les célébrités ont pris la route de Saguenay, où elles devaient rencontrer le public à la sortie d'une autre avant-première.


Source: L'étoile du lac - Auteur: Alexandre Gauthier
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.