Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Le dernier des galas

Rita Lafontaine et Serge Postigo remportent un Métrostar... et les galas font relâches !


Les comédiens Rita Lafontaine et Serge Postigo ont obtenu une preuve d'amour du public en étant nommés Personnalités féminine et masculine de l'année, hier soir au gala Métrostar.

Madame Lafontaine a ainsi vu récompenser son travail dans le téléroman Le retour, diffusé à TVA. Quant à lui, Serge Postigo, qui a annoncé récemment qu'il quittait 4 et demi à la fin de la saison, voit un rôle qu'il a alimenté durant cinq ans être salué par le public.

En plus des Métrostar, Rita Lafontaine et Serge Postigo ont aussi remporté le prix dans les catégories rôle féminin et masculin dans un téléroman.

Que retenir de ces trois longues heures de télévision ? D'abord que c'était le dernier gala de la saison ! Ensuite, les efforts pour amener quelque chose de nouveau au concept archi-usé du gala. Les capsules rappelant certains moments marquant de la télévision québécoise par le biais de témoignages étaient un bon flash. Ça devenait répétitif, mais le fait de voir Fanfan Dédé ou Claire Pimparé vingt ans plus tard, rappelait des souvenirs à plus d'un téléspectateur.

Bernard Derome a reçu un trophée Coup de coeur bien mérité pour sa carrière de lecteur de nouvelles au Téléjournal. Monsieur Derome a rappelé que les mots retraite et semi-retraite ne faisaient pas partie de son vocabulaire, en insistant sur le fait qu'il travaillait toujours à l'information de la société d'État. Il a aussi exprimé le souhait que la multiplication des chaînes de télévisions francophones amène « une télévision intelligente parce que le public est intelligent. »

La récipiendaire du trophée pour l'animation d'une émission d'affaires publiques, Jocelyne Cazin, a pris quelques moments pour saluer son camarade Gaétan Girouard, qui s'est enlevé la vie il y a deux mois et a eu une pensée pour la famille de monsieur Girouard, présente dans la salle.

Encore une fois, le gala s'est essoufflé en cours de route. S'il avait commencé les chapeaux sur les roues avec Normand Brathwaite déguisé en Teletubbies, le gala s'est enlisé et a perdu son rythme. La troupe de Notre-Dame de Paris est venue raviver la flamme par une solide prestation de deux chansons, mais jamais par la suite le gala n'a repris un air d'aller. 

Notons tout de même l'heureux flash de nommer Jean-René Dufort présentateur de la catégorie meilleur lecteur de nouvelles. Après que l'équipe de la Fin du monde ait tenté par tous les moyens de s'infiltrer dans le syndicat des journalistes, Dufort n'a pas raté l'occasion de rappeler subtilement le refus qu'on leur fit. 

En terminant, un mot sur l'animateur de la soirée, René Simard... Je n'ai pas la moindre idée pourquoi il en est à sa troisième année d'animation du gala. Et vous ?


Auteur : Pierre-Mathieu Tremblay.
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.