Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Fausses rumeurs, vrai succès!

Les 43 000 spectateurs qui se sont déjà rués aux guichets du Théâtre des Grands Chênes de Kingsey Falls n’auront aucun regret. Ils y trouveront une sympathique comédie fort bien ficelée défendue par quatre couples de leurs vedettes préférées.

Avec cette distribution béton rassemblant Serge Postigo et Marina Orsini, André Robitaille et Martine Francke, Normand Chouinard et Violette Chauveau, Marcel Lebœuf et Lise Martin, et auxquels se joint le jeune Félix Beaulieu Duchesneau, la rumeur a vite couru que Fausses Rumeurs serait le succès de l’été.

En tout cas, tous les ingrédients y sont pour rendre heureux l’amateur de théâtre estival.

Normand Chouinard signe une habile et amusante traduction et adaptation de ce texte de Neil Simon jamais joué chez nous tandis que Martine Beaulne propose une mise en scène aussi minutieuse que judicieusement minutée.

L’histoire ? Folle.


Quatre couples sont invités à un souper à l’occasion du dixième anniversaire de mariage du maire d’un arrondissement de Montréal.

Cependant, la fête n’a jamais lieu : le maire vient de se tirer une balle dans la tête – en se ratant heureusement – et sa femme a disparu.

Les invités, son avocat (André Robitaille), son comptable (Serge Postigo), son psychanalyste (Normand Chouinard), son député (Marcel Lebœuf), accompagnés de leurs épouses respectives, dont dans l’ordre Marina Orsini, Violette Chauveau, Martine Francke et Lise Martin – notez bien ici les échanges de couple… — vont tenter coûte que coûte d’empêcher le scandale et de déjouer le policier qui tente de faire la lumière sur l’affaire qui tourne vite à l’imbroglio.

Farce en escalade


Évidemment, c’est là que réside tout le comique de cette farce en escalade où chacun des interprètes a droit à son petit moment.

Les soudains problèmes de dos de Coco, personnage défendu acrobatiquement par Martine Francke, la surdité passagère de l’avocat, incarné par André Robitaille, l’envolée espagnole du comptable que se paie Serge Postigo, la petite séance de séduction de Lise Martin et tous ces lazzis, ces petits épisodes chorégraphiés qui arrivent à point nommé, sont au nombre des instants irrésistibles.

À moins que ça ne soit la vue de Violette Chauveau, somptueusement pulpeuse dans sa robe rouge, ou le numéro des mains brûlées de Normand Chouinard ou le coup du sac des bretzels entre Postigo et Francke. Ou bien encore, que ça ne soit le plaisir de revoir sur une scène Marina Orsini, ici joliment perruquée en court, sinon sur la scène des Grands Chênes les anciens maîtres de lieux Marcel Lebœuf et Normand Chouinard.

Quoi qu’il en soit, partez déjà la rumeur : il y a de drôles d’échanges de couple à Kingsey Falls cet été.

Fausses rumeurs, au Théâtre des Grands Chênes de Kingsey Falls jusqu’au 2 septembre.

Source: Journal de Montréal - Auteur: Dominique Lachance

Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.