Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
Souper-bénéfice du Carrefour familial Hochelaga

Les photographes des revues et journaux à potins ainsi que les chasseurs d’autographes ont dû se demander pourquoi nos vedettes locales n’ont pas été vues sur Saint-Laurent ni sur Crescent le 7 juin dernier, lors des célébrations entourant le Grand Prix du Canada. Les Raymond Bouchard, Céline Bonnier, Frédérick DeGrandpré, Macha Grenon, Serge Postigo et Guylaine Tremblay, pour ne nommer que ceux-là, étaient plutôt au Lion d’Or. À leurs yeux, aucune voiture rapide ni fête de «VIP» ne valent le souper-bénéfice du Carrefour famillial Hochelaga.

Difficile d’avoir une liste d’invités plus relevée! Il fallait voir les Céline Bonnier, Violette Chauveau, Louisette Dussault, Macha Grenon, Élise Guilbault, Diane Lavalée, Nicole Leblanc, Julie McClemens, Pascale Montpetit, Marina Orsini, Dominique Pétin, Geneviève Rioux, Maxim Roy, Guylaine Tremblay, Louise Turcot et Isabelle Vincent vêtues de leurs plus belles tenues de soirée.

Denis Bernard, Éric Bernier, Vincent Bolduc, Raymond Bouchard, Robert Brouillette, Normand Chouinard, Norman Daneau, Frédérick DeGrandpré, James Hyndman, Claude Legault, Normand Lévesque, Serge Postigo, Gilles Renaud, Gabriel Sabourin, Luc Senay et Daniel Thomas étaient aussi sur leur 36.

Tout ce beau monde, ainsi que les invités qui ont déboursé 100 $ pour s’asseoir à la même table que leurs artistes favoris, ont eu droit à un succulent repas et à une prestation enlevante du Blues du toaster (France Castel, Monique Richard, Linda Sorgini et Nadine Turbide).

Une idée qui rapporte 25 000 $

Sous la présidence d’honneur de Marguerite Blais, cette soirée a permis d’amasser quelque 25 000 $. «Uniquement durant l’encan, nous avons recueilli 8900 $», a avoué Micheline Desjardins, du Carrefour familial Hochelaga. Parmi les items vendus, notons le collier Channel d’Andrée Lachapelle et le bâton de hockey autographié par Maurice Richard et mis en vente par Raymond Bouchard. Le premier article a trouvé preneur pour la somme de 900 $. Le deuxième s’est finalement vendu 520 $. À ce qu’il paraît, Raymond Bouchard l’avait payé beaucoup plus cher, ce qui l’a bien fait rire.

Serge Postigo, lui, a proposé à un acheteur potentiel de demeurer en coulisses durant une représentation de la pièce Le mystère d'Irma Vep.


Source: Les nouvelles de l'Est - Auteur: Yannick Pinel
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.