Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
12 000 personnes pour garder Orford intact

La Coalition SOS Parc Orford a gagné son pari en réunissant quelque 12 000 personnes à la marche pacifique contre la vente d'une partie du Parc national du Mont-Orford, lors de la mobilisation nationale tenue à l'occasion du Jour de la Terre à Montréal, le 22 avril. En raison de l'absence de Clémence DesRochers, retenue à l'extérieur du pays, ce sont Marina Orsini et Serge Postigo qui ont animé ce rassemblement. D'autres personnalités étaient aussi du nombre, comme Paul Piché, Jacques Languirand, André Boisclair (chef du PQ), Richard Séguin, Amir Khadir et Françoise David (Parti Québec-Solidaire).

L'objectif était de convaincre le gouvernement de retirer son projet de loi, qui visera à privatiser une partie du Parc Orford, sinon les poursuites devant les tribunaux seront entreprises.

La Coalition a refusé également l'invitation du ministre Claude Béchard, qui espérait rencontrer ses dirigeants pour échanger sur son intention de privatiser 649 hectares de terrains. La Coalition est favorable à une rencontre avec le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs dans la mesure où les échanges s'inscriront dans le respect de l'intégrité du parc, de la Loi sur les parcs et du rapport du BAPE de mars 2005.

Pour sa part, le ministre Claude Béchard, tout comme le premier ministre Jean Charest, répètent inlassablement que le gouvernement poursuivra le travail amorcé, et ce, malgré l'opposition qui prend de l'ampleur. Plus récemment, M. Béchard signalait que le gouvernement n'avait pas vraiment le choix, sinon le propriétaire de la station de ski du Mont-Orford risque de remettre les clés à l'État, ce que le Parti libéral ne souhaite aucunement.

La veille de la marche, La Coalition a également reçu tout un appui, avec une lettre ouverte publiée dans le journal Le Devoir, signée par huit anciens gestionnaires-directeurs de parcs provinciaux. Le groupe, dont fait partie le Magogois Denis Perron, qui a assumé la direction du Parc Orford durant sept années, demande aussi au gouvernement de surseoir à son intention d'offrir en vente une partie substantielle du territoire du Parc Orford.


Source: Le reflet du lac - Auteur: Dany Jacques
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.