Actualités Biographie Carrière Presse Photos Multimédia Contact
 

Rien à l'horaire présentement


Facebook   Wikipédia
De jeune premier à rock star

La carrière artistique de Serge Postigo a le vent dans les voiles. Depuis plus de dix ans maintenant, l'acteur a démontré une étonnante polyvalence autant sur scène qu'à la télé, ce qui lui a valu la reconnaissance et l'estime du public québécois.

Dans le film Duo, ce n'est pas dans un rôle de jeune premier que nous retrouvons le comédien, mais dans la peau de Francis, une rock star qui traîne un lourd secret. D'entrée de jeu, le comédien nous parle de son personnage avec beaucoup de tendresse. « Au premier abord, raconte Serge Postigo, Francis Roy, début trentaine, est quelqu'un qui semble très renfermé. Alors qu'il est en pleine gloire, que ses chansons se vendent bien et qu'il est adulé, il décide tout à coup de tout lâcher. Il ne donne plus aucun spectacle et se retire du milieu artistique. Il disparaît et retourne vivre dans sa région d'origine, Charlevoix. Il vit à bord d'un remorqueur déposé en cale sèche sur le bord du Saint-Laurent. »

Attitude rock star

« Au fur et à mesure que se déroule l'histoire, poursuit-il, on apprend la cause de cette décision. Francis Roy est un homme qui est très axé sur l'attitude « rock star »… Il porte des lunettes de soleil afin de ne pas être reconnu. Et peu importe ce qu'il fait, qu'il marche ou qu'il boive, tout son corps est au service de son look rock star. Dans sa façon d'être, tout ce qu'il fait est un peu étudié, comme s'il avait pratiqué son personnage durant des années. C'est presque malgré lui, ajoute Serge Postigo. Tous ces gestes et ces tics sont tellement intégrés qu'il ne joue même plus car il finit par croire qu'il est ce que les autres disent de lui ou à ce qu'il voit dans le miroir. Pour comprendre le personnage de l'intérieur, je me suis beaucoup inspiré de son allure et de son attitude, poursuit le comédien. Ça n'a pas été facile. Lorsque l'on joue ce type de personnage, le défi est de savoir ce qui se cache derrière l'image. Un grand vide sûrement, mais pourquoi ? »

Émotion et défi

« Lorsque je lis un scénario, raconte l'acteur, la première chose que j'essaie de faire est de lire un film ou une pièce de théâtre avec mes yeux de spectateur. Je veux d'abord savoir si le texte me touche, m'émeut ou me fait rire. Et ensuite, je me demande pourquoi cela me touche. L'émotion que j'ai pu ressentir à la toute première lecture est difficile à conserver. Comme je fais ce métier pour émouvoir les gens, c'est important de me rappeler quelle émotion m'a habité durant la première lecture de ce texte. Après cette première étape, ce qui m'intéresse, c'est ce que véhicule l'histoire, l'intériorité du personnage et la façon dont il est construit. L'intériorité du personnage ne signifie pas pour autant qu'il soit sombre et obscur, ni psychopathe. Pour moi, il faut que le personnage soit bien défini et qu'il représente un défi à relever. »

Place au second rôle

« Dans mon métier, conclut Serge Postigo, j'ai la chance de faire plein de choses différentes. Je suis choyé qu'on m'offre tant de rôles variés. Ça me plaît. Il y a un type de personnage vers lequel je suis cependant moins attiré maintenant, c'est celui du jeune premier, le bon gars amoureux. J'en ai fait plusieurs, c'était presque toujours des premiers rôles. Mais en même temps, les rôles secondaires qui jouaient dans les mêmes pièces que moi et qui sont souvent des salauds finis, étaient plus intéressants, plus attachants. Les rôles secondaires en général ne véhiculent pas l'histoire, contrairement au premier rôle. C'est ce qui est agréable. Souvent, les personnages secondaires sont beaucoup plus intéressants. Aujourd'hui, les auteurs développent mieux les personnages secondaires. Souvent lorsqu'on regarde la remise des Jutra ou des Génie, et que le public voit quelqu'un en nomination pour un rôle secondaire, c'est comme si c'était moins important. Mais la ligne est devenue aujourd'hui très mince entre l'importance d'un premier rôle et celle d'un rôle secondaire. Tellement que le même personnage, joué par le même acteur du même film, peut se retrouver en nomination pour le premier rôle aux prix Jutra et pour le rôle secondaire aux Génies. »


Source: Super écran
Copyright © 2001-2014 Arania De Tharyas. Tous droits réservés.